Le dérèglement moral de l'Occident

Le dérèglement moral de l'Occident

Titre de livre: Le dérèglement moral de l'Occident

Éditeur: Cerf

ISBN: 2204104248


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Le dérèglement moral de l'Occident.pdf - 44,924 KB/Sec

Mirror [#1]: Le dérèglement moral de l'Occident.pdf - 26,181 KB/Sec

Mirror [#2]: Le dérèglement moral de l'Occident.pdf - 41,630 KB/Sec

Le dérèglement moral de l'Occident

En Occident, le monde présent est celui des apparences. En droit, l'individu est roi, en fait, il est dépossédé de son autonomie. En droit, on lui promet la jouissance, en fait, il est placé sous influence. Le grand art de notre temps est de donner au conformisme le nom de liberté, au dérèglement moral le nom d'émancipation. Aujourd'hui, le rideau commence à se déchirer. Il apparaît de plus en plus clairement que l'opinion dominante est une pensée faible en dépit de ses positions fortes, qu'elle marche à l'intimidation et se refuse à tout débat loyal. Il apparaît aussi que la nouvelle morale a pour effet une profonde crise morale de l'Occident. Avec ironie, profondeur et acuité, Philippe Bénéton brosse le tableau critique d'un monde procédural qui se satisfait de règles du jeu, cultive les grimaces et masque son inconsistance.

Livres connexes

En Occident, le monde présent est celui des apparences. En droit, l'individu est roi, en fait, il est dépossédé de son autonomie. En droit, on lui promet la jouissance, en fait, il est placé sous influence. Le grand art de notre temps est de donner au conformisme le nom de liberté, au dérèglement moral le nom d'émancipation. Aujourd'hui, le rideau commence à se déchirer. Il apparaît de plus en plus clairement que l'opinion dominante est une pensée faible en dépit de ses positions fortes, qu'elle marche à l'intimidation et se refuse à tout débat loyal. Il apparaît aussi que la nouvelle morale a pour effet une profonde crise morale de l'Occident. Avec ironie, profondeur et acuité, Philippe Bénéton brosse le tableau critique d'un monde procédural qui se satisfait de règles du jeu, cultive les grimaces et masque son inconsistance.En Occident, le monde présent est celui des apparences. En droit, l'individu est roi, en fait, il est dépossédé de son autonomie. En droit, on lui promet la jouissance, en fait, il est placé sous influence. Le grand art de notre temps est de donner au conformisme le nom de liberté, au dérèglement moral le nom d'émancipation. Aujourd'hui, le rideau commence à se déchirer. Il apparaît de plus en plus clairement que l'opinion dominante est une pensée faible en dépit de ses positions fortes, qu'elle marche à l'intimidation et se refuse à tout débat loyal. Il apparaît aussi que la nouvelle morale a pour effet une profonde crise morale de l'Occident. Avec ironie, profondeur et acuité, Philippe Bénéton brosse le tableau critique d'un monde procédural qui se satisfait de règles du jeu, cultive les grimaces et masque son inconsistance.